Puissant !

Tel que tu nous l'as demandé au lancement, voici mon petit compte-rendu sur ton puissant livre FALAISE.

Je dirais que dès le départ j'ai été captivée par tes personnages. J'ai trouvé ta structure très élaborée. Ton canevas bien fouillé, tes analogies précises dans le temps et l'espace. Bravo ! On a l'impression que ceux-ci sont réels, ce qui crée l'attachement dès le début du roman.

Je t'ai trouvé surtout audacieux, vraiment !

En nous plongeant dans les conséquences de la révolution sexuelle des années 60, tu mets en lumière un pan de la société encore trop discret. Sa répercussion sociale est ici démontrée avec force, sensibilité et précision. On voit l'impact et les séquelles de ce temps de réjouissances qui se voulait un temps d'innocence et de voluptés. Tes audaces face à l'inceste m'ont troublé. Et je ne suis pas surprise que VLB se soit montré preneur. J'ai repensé à Junior et à Julie dans l'Héritage.

J'ai adoré ton personnage Serj, surprenant, intense, distant et censé. Tes personnages féminins sont tout à fait justes. Je me suis beaucoup retrouvé dans Yvonne et dans Diane.

Ta plus jolie phrase, pour moi, est à la page 147 : Cela dure une deuxième heure, gourmande celle-là, née de cette danse peaufinée des marées successives d'existences qui, aux gens modernes et libres, donnent un savoir inné de l'amour physique.

Ouf....superbe. Mais il y en a d'autres à travers tout le roman. Bravo ! !

J'ai aimé ce style théâtral par lequel tu nous présentes les personnages et les situations autour de la table, dans le bar, aux funérailles etc.

[...]

Autrement, tout le reste est un pur bonheur. J'espère une suite...

Bravo et merci Guy pour ta capacité de dire et de susciter !

#1a3958
#1a3958