Sublime !

Que voilà un roman animé par le souffle du génie ! L’histoire de Rémi risque d’en bouleverser plus d’un, car Verville a su, par son talent d’écrivain, dégager l’essentiel des sentiments humains et nous dire subtilement par l’un de ces personnages, comme pour nous sortir de nos insécurités et nos inquiétudes : « Coudonc, réveillez-vous ! » Ainsi, Rémi vit en couple avec Victor depuis de nombreuses années, mais la passion n’y est plus. Rémi cherche alors à combler ses désirs non comblés (entendons ici affectifs et sexuels) par des rencontres dans les saunas et les salons de clavardage dans Internet. Il fait la connaissance de Stéphane qui trouble son cœur. Puis, il y a Luc, le mari d’une amie, avec qui il a eu des aventures. Il croit l’aimer. Il croit aimer encore Victor aussi. Vous voyez le tableau ? Rémi se trouve autour de nous mais en nous également.

J’ai adoré ce roman parce qu’il nous provoque et nous interpelle par cette simple question : pourquoi se compliquer la vie avec nos histoires d’amour ? Surtout que Victor, de son côté, constatait l’échec du couple, mais il n’en a pas soufflé mot à Rémi. Tiens, l’homme qui ne parle pas, inconnu pour vous ? J’ai aussi aimé Lucienne, cette femme de la campagne, sympathique et charmante, qui ne se gêne pas pour brasser Rémi. Comme la voisine Irène, capable de prouesses inimaginables malgré sa maladie et qui, à sa manière, bouscule les opinions et les suppositions de Rémi.

On retrouve dans le texte de Verville plein de réflexions sur les relations de couple, l’amour et l’amitié. Il ne faut surtout pas se passer de cette formidable lecture offerte par Verville. Sublime !

#1a3958
#1a3958