Comme un chat

J’ai entrevu sa silhouette traverser les branches. Il me faisait dos, s’affairait près de ce qui est sûrement la table de cuisine. Je me suis immobilisé un temps, tel un chat épris par le mouvement qui s’opère devant lui.

Je me suis posé un millier de questions en quelques secondes. Des questions ou des fantasmes, c’est difficile à cerner à cette vitesse quantique. Ma seule certitude est que j’ai pu faire le constat de mon existence figée à la fenêtre, à observer un autre homme.

Je suis retourné à la fabrication de mon pain, puis me suis concentré sur les moulures de porte que je fignole.

Cette insistance d’appartenir à quelqu’un ou de le posséder… Comme un chat ?

h h h
#969329
#594b47