Ganymède | Guy Verville

Terme : “Ganymède” (11)

Le cimetière des sœurs

L'endroit est paisible, idéal pour se reposer. Il s'agit du Manoir d'Youville de Châteauguay, ancienne résidence estivale ou de repos pour les soeurs grises, et maintenant un hôtel permettant les rassemblements, les réunions, les retraites, les fins de semaine chorales comme Ganymède fait chaque année. — 2013/04/15

L'impressionnant Chostakovitch

Je dois rattraper mon retard d'apprentissage. Le concert dans lequel Ganymède participera en compagnie du Choeur symphonique de McGill a lieu la semaine prochaine. Nous y chanterons la 13e symphonie de Chostakovitch, dite Babi Yar, pour choeur d'homme et baryton. — 2012/11/25

L'océan où nous chantons

Répétition difficile, hier soir, à Ganymède. Nous entamons un marathon d'apprentissage d'une œuvre clé du répertoire choral masculin, la Symphonie no 13, de Chostakovitch. — 2012/09/26

Désapprendre le chant choral

Deuxième cours de chant, hier. J'y allais certes avec entrain, même si quelques craintes se pointaient. Une première expérience se rapproche souvent de l'épiphanie, d'une révélation qui allume un feu souvent longtemps endormi. Mais lorsque vient le temps de poursuivre le premier effort, les embûches, les problèmes risquent de vous rappeler à l'ordre. S'il est facile de lancer des premiers sons primaux, il faut pouvoir ensuite être capable d'aller au-delà. — 2012/08/25

L’élusif savoir

J'ai rencontré W. à l'épicerie. Il a le même âge, à quelques jours près, que mon père. W. a fait partie, pendant quelques années, de L'Ensemble vocal Ganymède. Il a quitté l'ensemble l'an passé. Je le voyais fatigué et, pour être honnête, sur le déclin. Hier, il m'offrit un portrait à des lieues de cette première impression. — 2012/02/27

Le médecin qui jouait du piano

L. s'assoit près de moi, à la répétition de la chorale. C'est un grand gaillard d'Amérique centrale, ou du Sud, je ne sais plus. Il me sourit, je lui demande comment il va. Il prend le temps d'ouvrir son cartable de musique, soupire, me dit d'une voix triste en secouant la tête: «J'ai perdu un grand ami, ce week-end.» — 2012/02/03

Sombre n'est pas morbide

Nous avons débuté, la semaine dernière, à Ganymède, l'apprentissage de Shadows of the Moon, composée en 1976 par Kirke Mechem. C'est une pièce lente, à prime abord sombre; le texte est du père du compositeur. — 2012/01/31

La voix

J'ai fermé les yeux, ai gonflé mon ventre afin d'emmagasiner solidement l'air, et j'ai chanté. Nous n'en étions encore qu'au stade dit du réchauffement. Le directeur est au piano et nous amène, de demi-ton en demi-ton, à chanter de plus en plus haut. Comme j'étais encore aux prises avec les derniers soubresauts de mon rhume, ma voix s'accrochait aux parois encombrées de mon larynx. — 2012/01/19

Chanter la lumière

La journée, recouverte de sa grisaille matinale, se para de belle couleurs, tôt. Le ciel devint bleu comme le printemps. En soirée, reprise des répétitions de Ganymède, avec notamment l'apprentissage de Beau Soir de Claude Debussy, et de Les Pins de Paul Pierné, mélodies suaves, empreintes de ces vapeurs encodées délicatement, qui ne présageaient nullement des horreurs des guerres à venir. — 2012/01/11

L'elfe de Saint-Esprit

Elle vous accueille avec une belle gentillesse à la porte de l'église et monte vivement devant vous jusqu'à l'orgue juché très haut, au second jubé. Elle s'assoit devant le Casavant, fouille dans ses nombreux papiers, fait des blagues, ajuste son foulard fleuri. — 2011/12/21

De l'homophobie tranquille

Les intégristes, qu'ils proviennent de contrées qui font peur ou de nos paroisses qui se meurent, demeurent des intégristes, des gens qui, à défaut de vouloir composer et comprendre le monde, le détournent. — 2011/11/25

Mu par ProcessWire Open Source CMS/CMF © Ryan Cramer Design, LLC | Ce site est hébergé chez GreenGeeks.
#1a3958
#1a3958